jeudi 23 avril 2009

je suis fatigué mais encore encrée de cette fabuleuse journée londonienne avec mes adorables ! merci avant tout a prix mark

a la limite du maladif

















un dimanche de plus et un placar niquel !! quoi quoi ? une fois de plus !
quel rude constat, que j'ai fat aujourd'hui, nan nous ne sommes pas dimanche et justement j'ai trier mon placard (je suis revenu pleine de nouvel tenu de londres ). et c'est justement la que j'ai compris que les fringue chez moi prennent decidement trop de place, a tel poin que je me voi souvent faire un trie ( tous les dimanche de 16h a 18h sans coupure) pour essayé de faire de la place. le pire c'est que je ne jette rien, tu parles d'un trie me deriez vous; m'enfin toute les mordu de fringue connaisse la fameuse phrase " je sais que je le remettrai, en plus sa deviendra encore plus vintage"
si on devai faire un courmetrage de deux minute sur mon probleme avec les fringue:
se serez une nana face a un placard ou les firngue s'accumule par un effet magiquement "ruinant sois dit en passant " derangeant , un danger iminnat
en clair un cauchemar quoi que je l'ai declancher seule puis au final il n'est pa si malheureux
c'est juste que qaund on se proclame assez imaterialiste et plus que nature se voir etre dependant aux fingues c'est assez derangeant.
j'ai beau entreprendre n'importe quel resolution, je crois que c'est pire que qu'un simple defaut
et si cette tendance a la dependance et se manque de controle n'etait que le resultat d'une frustration quelques part d'autre! c'est fort possible enfin dans mon cas je decele au moin une explication :
pas de copain = besoin de se montrer = prise d'assurance en soi = besoin d'une bonne apparence = l'achat impulsif
au moin j'ai pas sombre dans l'alcool ? ben quoi
nan mais jvous jure c'est pas ma faute c'est plutot ceux des fringues qui me dise " prends moi je suis unique et tout a toi, a ce que j'aimerai me collé a ton corps, plus la peine de resister tu as deja craquer aller sois forte et assume moi oh oui enfile moi ! oh se que je te met en valeur" et me voila deja a la caisse a me mordre les doigt parce que j'avais prevu autre chose de mes sous (heureusement que je vis encore chez maman, quoi que )
pas besoin d'etre psyco pour comprendre le souci
alors voila je suis une fashion victime plus victime que fashion. alors ce soir j'ai ecrit une simple liste des dernier achat tres important que je devais faire pour complete pour de bon mon placar ! bon evidement je m'accorderai une petite gaterie si je craque sur le truc du moment. euh petite confidence j'y crois pas trop